Produire ?

Tournage - Monter la terre - Margaux Ceramics

Tourner en série

Une série, c’est travailler une même pièce plusieurs fois : il y a des cotes à respecter, une ligne à suivre…
Le but est de reproduire un objet autant de fois qu’il faut faire la pièce..

Travailler en série est une méditation pour moi : les gestes se reproduisent jusqu’à ce que la dernière balle de terre soit tournée ; le souffle est une partie importante de la production ; j’ai conscience de mes gestes et en même temps, je m’éloigne du temps qui passe.
Je me trouve satisfaite à la fin d’une séance de tournage quand je vois la vingtaine de pièces sécher sur l’étagère, bien alignées ; mais malgré cette satisfaction et le plaisir de la pratique, je me pose la question de savoir si les pièces que je fais sont vraiment utiles. 

L'artisanat, un savoir faire

Quand on veut acheter des objets neufs, des multinationales produisent déjà des objets utilitaires , sinon, il y a tant d’objets de secondes mains qui sont toujours utiles. Maintenant il y a aussi beaucoup d’artisan.es céramistes, potier.es, qui  proposent des objets faits main.

L’artisanat, c’est un savoir-faire : des gestes et des connaissances transmises, et à mes yeux un certain gage de qualité. On voit donc beaucoup que « fait main c’est mieux », que créer ce genre d’entreprise et avoir ce genre de production c’est « éthique », « green », « responsable »… Mais en fait : une tasse créée, c’est une tasse créée dans un monde qui n’en a pas besoin. Ce sont toujours des ressources utilisées (eau potable souvent, minéraux, terre, électricité, …) pour quelque chose qui n’est pas nécessaire.

Le discours lié à la production artisanale est souvent galvaudé, les mots sont vidés de leurs sens. C’est un discours facile qui ne pose aucune réflexion réelle. 

Au contraire, ce qui nous entoure participe à la vie que nous nous créons, que ce soit à 20 ans ou à 60 ans. Par exemple, parce que nous choisissons volontairement une tasse que nous allons utiliser tous les matins, tous les matins seront agréables un peu grâce à cet objet qui fait sens pour nous. En intégrant un objet dans son quotidien, on valorise – ou pas – nos gestes et nos routines. 

Nous nous sommes éloigné.es des choses, des gens, du temps et bizarrement nous nous sommes déconnectés. Nous manquons de sens. Je crois profondément que nos routines sont importantes, elles conditionnent notre état d’esprit, nos sentiments. 

Créer des pièces céramiques qui pourront être utilisées est un moyen pour moi de valoriser ce quotidien.

J’estime que j’ai ma place dans la création d’objets du quotidien. Pas spécialement pour des raisons écologiques, pas spécialement pour valoriser la production à plus petite échelle, faite main ou locale en tant que telle, mais plutôt car je veux à travers mes pièces vous accompagner dans un quotidien agréable et conscient.

Ce n’est qu’une partie d’une réflexion très large sur mon travail en général, je serais heureuse de lire vos pensées par rapport à cela en commentaire ou par mail. Vous retrouverez aussi les pièces que j’imagine avec conscience à l’atelier par ici.

Laisser un commentaire