Céramique ou poterie ?

CÉRAMIQUE

Je dis plus global car la céramique est en fait le nom qui regroupe toutes les techniques de transformation de pâtes par le feu ou la chaleur. Donc quand on parle de céramiques on englobe la porcelaine, la faïence, le grès, les terre cuites, les carreaux… mais aussi désormais les céramiques dentaires, d’aéronautique. 

C’est un terme très général donc que vous pouvez utiliser sans vous tromper je pense.

POTERIE

Historiquement, les poteries sont des pièces réalisées grâce à différentes techniques (modelage, tournage…), et sont destinées à un usage domestique : stocker les aliments. Personnellement, c’est un terme que j’utilise plutôt pour parler des pièces réalisées au tournage, principalement les pots, pichets, tasses… La poterie évoque pour moi une fabrication artisanale traditionnelle et des gestes millénaires. 

Cela n’est absolument pas un terme dévalorisant pour le travail au tournage mais à mes yeux réducteur dans ce que cela signifie. Par exemple, les pièces dites sculpturales ne sont pas des poteries puisqu’elles ne sont pas destinées à être utilisées.

PORCELAINE / FAIENCE / GRES …

Ce sont les noms de différentes céramiques qui se différencient par leur composition et par la température de cuisson.

On appelle faïence les céramiques cuites à “basse température”. La température maximale de cuisson pour la faïence ne dépasse en général pas les 1000°C. Ce sont des céramiques poreuses qui doivent être entièrement émaillées. Ce sont souvent des terres rouges, oranges qui sont recouvertes d’un émail à base d’étain (blanc) puis décorées. 

La porcelaine, elle, obtient sa belle couleur blanche au alentour de 1300°C. C’est une céramique blanche car très riche en kaolin, souvent translucide, très lumineuse. C’est une terre très plastique, très douce à utiliser mais qui se déforme beaucoup lors du séchage et de la cuisson !

Les grès ont souvent des couleurs beiges, grises, brunes… Ces céramiques sont cuites entre 1200 et 1300°C. Il y a beaucoup de grès différents, tout dépend de leur composition, de là où la terre est extraite…

Aujourd’hui, beaucoup de terres sont créées en laboratoires : on ne trouve par exemple plus de filon de kaolin à Limoges. On peut aussi réaliser ses propres mélanges de matières premières pour créer sa propre terre ou bien d’en glaner dans son jardin, mais c’est toute une recherche technique ! 

 

ARGILE

C’est le nom de la matière première disponible partout sur la Terre : un mélange de roches, de matières minérales. Selon les endroits où on trouve l’argile, les compositions sont bien sûr différentes. On parle de terre glaise pour les terres pouvant être utilisées pour la poterie. 

C’était un petit tour d’horizon très rapide pour vous donner quelques pistes de compréhension. Cela permet, je trouve, de mieux comprendre les pièces que vous avez chez vous ou l’artisan.e quand iel vous parlera de ses pièces ! 

De mon côté, j’utilise un grès roux extrait au Fuilet, en France. Je l’utilise pour la poterie (quand je travaille au tournage notamment) et pour créer des pièces sculpturales. 

J’espère que ces quelques explications vous permettront de mieux comprendre le travail artisanal de la céramique !

En savoir plus : Manufacture de Sèvre , les pages Wikipedia de Argile, Faïence, …

Livres : la céramique à travers les âges, Terre (éditions Fondation Hermès)…

Laisser un commentaire